Village

Histoire

Autrefois

Vicaria Lagernatus au VIII°. Santus Justus en 877. Santo Justo en 1764

- Saint Just d’Ardèche au XVIII°
Le nom de la commune devient SAINT JUST en 1829, suite à une erreur de transcription à l’occasion de la constitution du cadastre napoléonien. Un recours a été déposé par la mairie, en 2009, pour reprendre l’identité d’origine de Saint Just.

Saint Just d’Ardèche a été construit sur l’emplacement d’une villa romaine LAGERNATE, découverte de vestiges romains des traces de carrelages romains figurent dans quelques maisons du village.

JPEG - 35.4 ko
Puits romain dans le village
Rue de Versailles

Sous Auguste (1) un atelier de potier a été créé à 1 km au nord ouest du village, l’atelier a produit la céramique indigène non tournée, la céramique commune claire d’inscription italique, amphores pour le transport du vin (vin de la région déjà apprécié à Rome). Matériaux de construction et la production de plaques architectoniques décorés couramment nommées plaques Campana (borbein, 1968)

Au moyen âge

Le village de Saint Just d’Ardèche a été édifié en castrum entouré de remparts et de tours de gardes, 3 tours sont encore visibles aujourd’hui.

JPEG - 86.8 ko
1ère Tour (tabac, presse)

Le XIII° siècles fut marqué par l’empreinte des hospitaliers de Saint Jean, leur domaine s’étendait de Trignan au Bordelet et à Baladun, début de la construction de l’église romane, qui a subit plusieurs modifications au cours des siècles.

JPEG - 49.1 ko
L’église

Les terres de Saint Just d’Ardèche appartenaient aux nobles avant la révolution.

Le Pont d’Ardèche fut construit vers 1764. Il fut démolit par la crue du 11 novembre 1790. De ce pont, il reste un vestige appelé « le Pont cassé » lieu emblématique pour la population de Saint Just d’Ardèche et de la Région.

JPEG - 45.1 ko
La plage du Pont cassé

Ce site se développe au tourisme depuis plusieurs années : 3 campings, 6 guinguettes, et une plage surveillée. Dans le cadre d’un contrat de rivière, le site des berges de l’Ardèche va se développer en cohérence avec l’ensemble du lit de la rivière Ardèche. La proximité du Rhône a marqué l’histoire de Saint Just d’Ardèche avec la présence des Bateliers jusqu’à la construction du barrage hydroélectrique de Donzère Mondragon.

Saint Just d’Ardèche est resté essentiellement agricole jusqu’aux années 1950, c’est à cette période que la vie locale a été modifié avec la création du barrage de Donzère Mondragon. Ensuite dans les années 1960 l’arrivée des installations nucléaires sur Pierrelatte a permis une évolution très importante dans la commune tant sur le doublement de la population, que sur les équipements publics et privés : extension du réseau d’eau, de l’assainissement, création de nouvelles classes, crèches, hall des sports, centre de loisirs etc …

ACTIVITÉS

Campings, restaurants, agriculture, viticulture, caves vinicoles dont une coopérative. Nombreux commerces et services. Produit du terroir.

PERSONNAGES

Monsieur CHIRON Léopold et Monsieur HUCHARD André ont participé à de nombreuses recherches, dans le secteur des gorges de l’Ardèche et sur les sites archéologiques rhodaniens.

MANIFESTATIONS

- Feu de la Saint Jean
- Fête votive le 2ème weekend de juillet
- Repas républicain le 14 juillet
- Théâtre…
Toutes les manifestations

DIVERS

Divers équipements sportifs et culturels relayés par plus de 30 associations.
Baignade surveillée, animations sur la plage du Pont Cassé.
Promenades pédestres, cyclistes.

(1) Résultat de recherches de Fanette LAUBENHEIMER, Thierry ODIOT, Hugues LECLERC.